Les huiles végétales : comment les utiliser?

les huiles végétales: comment les utiliser?

Les huiles végétales : comment les utiliser?

Les huiles végétales : comment les utiliser? 5184 3456 marielegros

Trésor de la Nature, les huiles végétales, complexes dans leur composition, peuvent s’utiliser en externe sur la peau ou par voie orale. Il existe tellement d’huiles différentes, qu’il est parfois difficile de s’y retrouver…

Voici quelques huiles décryptées spécialement pour vous….

Quelles huiles appliquer sur la peau?

Au niveau cutané

Les huiles riches en oméga 9 (Avocat, Ricin) : sont nourrissantes et assouplissantes pour la peau (intérêt pour les peaux très sèches ou cheveux cassants). Notons que l’huile d’avocat est riche en vitamine A, B, D, E H et PP.

Les huiles riches en AG saturés (beurre de coco ou karité) : permettent de créer une barrière protectrice (intérêt si crevasse ou pour créer un bouclier protecteur des agressions extérieures (froid par exemple).

Les huiles avec un rapport oméga 3/oméga 6 élevé : favorisent l’équilibre inflammatoire (Rose musquée, Argan).

Les huiles avec un rapport oméga 6/oméga 9 élevé :  favorisent l’hydratation de la peau en améliorant le ciment intercellulaire (Bourrache, Calendula, Onagre).

D’autres huiles végétales possèdent des propriétés spécifiques liées à la plante dont elles sont issues :

  • Ainsi, l’huile de calendula sera cicatrisante et adoucissante (c’est l’huile des bébés par excellence)
  • L’huile d’arnica aura, elle, des propriétés décontracturantes musculaires. Elle convient donc aux sportifs, ainsi que dans tous les problèmes musculo- ligamentaires.
  • L’huile de germe de blé est quant à elle très riche en vitamine A, D, E et K. Par conséquent, elle s’utilise à chaque fois que la peau est très sèche ou abimée (eczéma, dartres) car elle est régénératrice du tissu cutané, assouplissante et adoucissante. Elle est grasse et se conserve mal.
  • L’huile de calophylle est excellente en cas d’oédème. En effet, elle possède des propriétés drainantes circulatoires liées à ses qualités toniques et protectrices des capillaires sanguins.
  • L’huile de millepertuis, de couleur rouge, est une macération de feuille dans de l’huile de tournesol. Elle est dotée de propriétés anti-inflammatoire et décongestionnnante (entorse, tendinite, problème circulatoire). C’est un excellent cicatrisant en cas de brulure ou de peau rougie, ou bien en cas de circulation sanguine difficile…. Cependant, photosensibilisante, il faut éviter l’exposition solaire après application.
  • L’huile d’argan, composée principalement d’w9 et d’w6, a donc une action tonifiante et regénérante de la peau. Elle restaure le film hydrolipidique de la peau et fournit les éléments structurels aux cellules de l’épiderme. Cela lui confère des propriétés anti âge exceptionnelles.
  • L’huile de jojoba est l’huile des peaux grasses car elle n’obstrue pas les pores de la peau et conserve le film hydrolipidique. Par conséquent, associée à des huiles essentielles, elle est l’allié des peaux à tendance acnéique.
  • L’huile de ricin, est selon mon usage réservée aux soins des phanères (sourcils, ongles) parce qu’elle favorise leur pousse.
  • L’huile de noyau d’abricot est mon huile préférée pour véhiculer les huiles essentielles. Peu grasse, sans odeur, elle pénètre facilement et s’adresse aussi bien aux bébés qu’aux adultes.
  • Enfin, l’huile de Rose musquée riche en w3 et w6 s’adresse aux peaux exigentes, matures qui ont besoin de retrouver fermeté et souplesse.

Quelles huiles végétales sont à privilégier par voie orale et pour quelle utilisation?

Les huiles ont des compositions bien différentes et donc des propriétés variées. Leur utilisation se fera via l’alimentation dans la cuisine, en veillant à ne pas les chauffer ou par absorption orale pure.

On distinguera les huiles riches en w6 et celles riches en w3. On gardera en mémoire la nécéssité de transformation enzymatique et de compétition entre les deux séries d’Omega .

On veillera, à équilibrer ses apports et à garder à l’esprit que la toxicité dépend de la dose utilisée et donc que tout excés est néfaste.

Les huiles riches en w3 :

 Huile de noix, de colza, chia, de chanvre, de lin.

Les huiles riches en w6 :

Huile d’onagre, bourrache, maïs, tournesol, pépin de raisin.

Les huiles végétales les plus équilibrées dans leur rapport w3 et 6 :

Huile de Colza et de Noix. Possibilité de masquer le gout parfois désagréable du colza en réalisant un mélange avec de l’huile d’olive.

Cependant, il est totalement impossible de les utiliser à chaud.

On se souviendra aussi que la viande et toutes les graisses saturées d’origine animale apportent des oméga 6 notamment l’acide arachidonique, ce qui accentue le déséquilibre dans le corps humain.

2 commentaires

Laisser une réponse